0

Votre panier



TOTAL HT
TOTAL TTC

AGIR POUR LA TRANSITION ECOLOGIQUE

L'ADEME, l'Agence de la transition écologique, organise un cycle d'événements virtuels pour vous aider dans la généralisation du tri à la source des biodéchets qui s'articulera autour de 3 axes : gestion de proximité, gros producteurs et collecte séparée.
Découvrir la liste des événements :
Découvrir la liste des événements :
Découvrir la liste des événements :

Inscrivez-vous dès maintenant

afin de pouvoir participer à nos événements à venir et visionner les replay des événements passés.

Le tri à la source des biodéchets : Une échéance règlementaire prochaine

Le tri à la source des biodéchets est un véritable enjeu local pour les territoires. Ses bénéfices sont nombreux : environnementaux (enrichissement des sols, réduction de déchets, etc.), économiques (maîtrise du coût global du SPGD, développement économique de proximité) et sociétaux (création d’emplois, appropriation des citoyens, liens sociaux dans les quartiers, etc.).

A ce jour, le tri à la source des biodéchets est loin d’être généralisé en France. Au 31 Décembre 2023, il deviendra une obligation pour tous les producteurs ou détenteurs de biodéchets, y compris les collectivités territoriales dans le cadre du service public de gestion des déchets. La réglementation s'imposera aussi aux établissements privés et publics qui génèrent des biodéchets.

Retrouvez dans l'ADEME Magazine du mois de novembre 2021 un dossier consacré aux "Biodéchets : objectif 2023" en cliquant ici

Notre prochain rendez-vous :

Webconférence
Mercredi 2 février
10h30
Quelle(s) solution(s) de tri à la source des biodéchets dans les territoires touristiques ?

Quelle(s) solution(s) de tri à la source des biodéchets dans les territoires touristiques ?


Une étude réalisée par le Commissariat au développement durable établit que "les touristes, en tant que non-résidents d’une commune mais y effectuant un séjour temporaire, contribuent à accroître ponctuellement la population et par conséquent augmentent la quantité de déchets produits sur le territoire."
En moyenne, chaque résidence secondaire contribue à augmenter à hauteur de 150 kg par an la quantité d’ordures ménagères résiduelles (OMR). Dans les hôtels, la quantité d’OMR générée par une offre de lit supplémentaire (265 kg par an et par habitant en 2009) est supérieure à celle produite par un résident supplémentaire (221kg). Dans les campings, la quantité d’OMR par habitant est environ deux fois plus faible que pour les hôtels, tandis que les quantités d’emballages, journaux et magazines, et de verre collectées par habitant sont plus élevées.
Gestion de proximité

Retrouvez l'agenda 2021 - 2022 avec la liste de nos événements

Ce site utilise des cookies pour optimiser le fonctionnement de la plateforme et, mesurer et cibler nos campagnes publicitaires.